Pourquoi ce projet ?

La mer Méditerranée est un haut lieu de la biodiversité marine, un foyer pour des milliers d’espèces : poissons, cétacés, oiseaux marins, crustacés, mollusques et autres invertébrés.

Mais aujourd’hui, de nombreuses espèces marines méditerranéennes exploitées par l’homme sont dans un état fragile. Très peu de données sur les stocks halieutiques sont disponibles, et sur le peu de données étudiées, on estime que 85% de ces stocks sont surexploités*. Cette situation ne menace pas seulement l’écosystème méditerranéen mais aussi l’économie et la subsistance de nombreuses communautés locales.

Plus de 80 000 bateaux de pêche opèrent en mer Méditerranée et environ 250 000 pêcheurs de 20 pays du pourtour vivent de cette activité. La pêche méditerranéenne se caractérise par une petite flotte, variée et multi-spécifique : plus de 80% de la pêche est artisanale (90% en France / 65% en Espagne)**, capturant différentes espèces et pouvant exploiter plusieurs techniques de pêche durant une même marée : la polyvalence est caractéristique des pêcheries méditerranéennes.

Ces spécificités, combinées à un accès limité aux ressources, aux données et aux rapports, empêchent souvent les pêcheries méditerranéennes d’améliorer leur durabilité.

Les pêcheries méditerranéennes ont besoin de données approfondies sur les évaluations actuelles des stocks afin d’améliorer leurs connaissances sur l’environnement marin et leurs systèmes de gestion. Ceci permettrait d’avoir un impact positif sur l’état des stocks et finalement assurer le futur des pêcheries dont les communautés locales dépendent.

En partant de ces constats, le World Wide Fund et le Marine Stewardship Council se sont associés pour lancer le projet Medfish. Cette initiative a pour objectif d’analyser en profondeur les pêcheries méditerranéennes françaises et espagnoles en utilisant le Référentiel Pêcheries du MSC comme outil d’évaluation de leur durabilité. Ce projet s’inscrit dans les engagements de WWF et MSC pour la pêche durable en Méditerranée et a pour ambition d’inspirer des initiatives similaires dans d’autres pays.

*   The State of Mediterranean and Black Sea Fisheries, General Fisheries Commission for the Mediterranean (GFCM), 2016

** Estadísticas pesqueras. Pesca Marítima. Flota pesquera de pesca marítima. Número de buques pesqueros y eslora media, por tipo de pesca y caladero. Año 2014. Ministerio de Agricultura, Alimentación y Medio Ambiente.

– Synthèse des flottilles de pêche 2012. IFREMER: http://sih.ifremer.fr/Publications/Syntheses/Facade-Mediterranee/Synthese-des-flottilles-de-peche2/2012